Passer au contenu principal

États-Unis«Le trumpisme va se renforcer après le départ de Donald Trump»

La sociologue américaine Jennifer Silva a passé des mois en immersion dans l’Amérique blanche et ouvrière qui vénère Donald Trump et lui restera fidèle. Interview.

Donald Trump et ses supporters qui lui vouent une adoration sans limite. Le président des États-Unis a laissé entendre cette semaine qu’il se représenterait en 2024.
Donald Trump et ses supporters qui lui vouent une adoration sans limite. Le président des États-Unis a laissé entendre cette semaine qu’il se représenterait en 2024.
AFP

Au début du mandat de Donald Trump, Jennifer Silva, sociologue de l’Université d’Indiana, a passé près de deux ans au milieu des mines de charbon abandonnées de Pennsylvanie. Une Amérique des rêves brisés, celle de la nostalgie d’une époque où le dur labeur garantissait l’accès à une vie digne de ce nom. Elle a écumé les kermesses de la région de Scranton, la ville d’origine du futur président Joe Biden, et participé aux réunions de toxicomanes dans une région dévastée par la mondialisation et la précarité. Paru l’an dernier, son livre «We’re still here» («Nous sommes toujours ici») raconte son expérience et offre des clés pour comprendre la vitalité du trumpisme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.