Passer au contenu principal

Les ambitions de la pharmaLe vaccin sera moins cher que celui contre la grippe

Produit à 1,3 milliard d’unités, le sérum Pfizer-BioNTtech pourrait s’avérer rentable, si son efficacité se confirme.

Des agents de police contrôlent l’accès des volontaires participant aux essais d’un vaccin chinois contre le Covid-19 en septembre dernier, devant un centre de test de l’Université de Lima, au Pérou.
Des agents de police contrôlent l’accès des volontaires participant aux essais d’un vaccin chinois contre le Covid-19 en septembre dernier, devant un centre de test de l’Université de Lima, au Pérou.
AFP

Retour à la réalité, au lendemain de leuphorie ayant suivi, lundi, les premiers indices sur l’efficacité d’une nouvelle génération de vaccins mobilisée contre une pandémie qui a fait près de 1,3 million de victimes autour du globe cette année. Beaucoup de questions entourent encore le sérum expérimental mis au point par l’équipe allemande de BioNTech, avec l’appui du géant américain Pfizer.

Les réponses définitives viendront l’an prochain. Mais l’Europe se précipite déjà pour réserver ses doses, tandis que tous les labos espèrent faire mentir les leçons amères tirées de précédentes courses au vaccin – contre la grippe H1N1 puis contre le redoutable Ebola.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.