Passer au contenu principal

CoronavirusLe Venezuela veut produire le vaccin russe

«Spoutnik V» pourrait être produit et testé au Venezuela, cela en tous cas semble être le souhait du ministre de la Santé, Carlos Alvarado.

Le ministre vénézuélien a fait état d’«une pleine disposition des camarades de la Fédération de Russie» et du «grand intérêt» du gouvernement du président Nicolas Maduro pour «accélérer la production du vaccin et le passage rapide à la phase III», dernière étape des essais cliniques. (Photo Federico PARRA / AFP)
Le ministre vénézuélien a fait état d’«une pleine disposition des camarades de la Fédération de Russie» et du «grand intérêt» du gouvernement du président Nicolas Maduro pour «accélérer la production du vaccin et le passage rapide à la phase III», dernière étape des essais cliniques. (Photo Federico PARRA / AFP)
AFP

Le Venezuela a annoncé jeudi qu’il souhaite produire sur son territoire le vaccin contre le coronavirus développé par la Russie et que des contacts ont déjà eu lieu à cet effet avec les autorités russes.

Le ministre de la Santé, Carlos Alvarado, a affirmé à la télévision officielle vénézuélienne qu’il existait «une pleine disposition» des autorités de Moscou à examiner la possibilité que le vaccin russe, appelé «Spoutnik V», soit produit et testé au Venezuela.

Carlos Alvarado s’exprimait après une visiconférence avec des membres du Centre de recherches en épidémiologie et en biologie Nikolaï Gamaleïa, institution de Moscou qui a élaboré le vaccin, et avec des représentants du fonds souverain de la Russie, impliqué dans son développement.

Le ministre vénézuélien a fait état d’«une pleine disposition des camarades de la Fédération de Russie» et du «grand intérêt» du gouvernement du président Nicolas Maduro pour «accélérer la production du vaccin et le passage rapide à la phase III», dernière étape des essais cliniques.

Selon Carlos Alvarado, les deux parties ont convenu «de signer des accords de confidentialité et de commencer la sélection de possibles candidats pour le déroulement de la phase III au Venezuela».

500 volontaires

Le ministre avait déclaré il y a quelques jours que le Venezuela serait en mesure de mobiliser 500 volontaires pour ces essais sur l’homme.

Par ailleurs, «il y a eu un échange de questions de nature technique pour voir si nous pouvons lancer d’abord le processus de conditionnement puis la production complète du vaccin au Venezuela comme nous le souhaitons», a indiqué le ministre de la Santé.

Le président Vladimir Poutine a annoncé le 11 août que la Russie avait pour la première fois au monde développé un vaccin efficace contre le coronavirus.

Cette annonce a été reçue avec scepticisme par de nombreux responsables occidentaux. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à la prudence et a souligné que l’homologation d’un vaccin requérait des procédures rigoureuses.

La Russie est un des principaux alliés du Venezuela, avec lequel elle entretient d’étroites relations depuis la présidence d’Hugo Chavez (1999-2013), prédécesseur et mentor de Nicolas Maduro.

Le Venezuela, qui compte 30 millions d’habitants, a enregistré depuis l’arrivée de la pandémie sur son territoire en mars 41’865 cas confirmés de contamination et 351 décès, selon les chiffres des autorités.

Ces données sont contestées par des organisations internationales comme Human Rights Watch, qui considère que le bilan réel est bien plus lourd et accuse les autorités de Caracas de le dissimuler.

AFP/NXP