Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Quel âge a la Suisse?»«Le vieillissement est un processus positif»

Professeur à l’Université de Zurich, François Höpfliger rappelle: «II y a toujours eu des scénarios catastrophe en matière démographique. En 1940, les statisticiens ont prédit que la Suisse allait disparaître. Des avertissements selon lesquels les caisses de l’AVS seraient bientôt vides étaient déjà lancés dans les années 90.»
Professeur au Centre de gérontologie de l’Université de Zurich depuis 2013, François Höpfliger est à la pointe de la recherche sur les questions du vieillissement en Suisse.

«La structure d’âge reflète l’implantation des habitants: le facteur décisif est l’endroit où se trouvent les appartements familiaux et leur date de construction.»

«Bien que le taux de natalité soit depuis cinquante ans inférieur à ce qui serait nécessaire pour maintenir le nombre de citoyens, l’immigration a jusqu’à présent compensé cette situation.»

«Des communes refusent des EMS sur leurs sols, parce qu’elles ont peur des frais qui en découleraient.»

«La Suisse est probablement le seul pays du monde où les personnes âgées sont plus nombreuses à se plaindre d’appartements trop grands que d’appartements trop petits.

«Des agglomérations dont la moyenne d’âge des habitants est actuellement basse, comme celles de l’arc lémanique, vont vieillir.»

«II y a toujours eu des scénarios catastrophe en matière démographique. En 1940, les statisticiens ont prédit que la Suisse allait disparaître. Des avertissements selon lesquels les caisses de l’AVS seraient bientôt vides étaient déjà lancés dans les années 90.»