Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Exotisme en Suisse (4/41)Le «vieux Fang» ressurgit à l’ombre des frênes et des chênes

En tout, c’est une douzaine de bâtisses que les premières fouilles ont permis de mettre en évidence. Une rareté archéologique en moyenne montagne.
Les différents hameaux de Fang valent à eux seuls d’enchaîner les quelques virages qui mènent de la route principale aux habitations de Fang-d’en haut (photos), Fang du milieu et Fang d’en bas.
Fang, le 2 juillet 2020. Village de Fang d'en haut, le moulin, dans le Val d'Anniviers. 24HEURES/Chantal Dervey
Fang, le 2 juillet 2020. Village de Fang d'en haut en direction du  moulin,  dans le Val d'Anniviers. 24HEURES/Chantal Dervey
1 / 4

«Juste des tas de cailloux, qu’on me disait»

Là où certains locaux ne voient plus que de «vieux tas de pierres», Yvonne Jollien a retrouvé le vieux Fang qu’évoquaient ses parents.

Un site rare

«J’ai appris l’existence de ce site en 2013, et j’ai été séduit par l’état de conservation, le tout dans un cadre forestier magnifique et une nature riche»

Cédric Cramatte, de l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité de l’Université de Lausanne
Tiébagette, c’est avant tout un coin de nature aussi magnifique que rafraîchissant où les chênes et les frênes, bercés par le chant de l’eau de la Navizence toute proche, règnent en maîtres.

Des trouvailles multiples

Un projet de fouilles complémentaires