Passer au contenu principal

Pour la deuxième année de suiteLe «vrai» Paléo n’aura pas lieu

Face aux incertitudes multiples, le festival nyonnais renonce à s’imaginer dans sa forme traditionnelle en juillet prochain. Mais il travaille sa version «light», le 45e Parallèle, en format réduit et Covid-compatible.

Comme l’expérimentait ce festivalier fatigué en 2018, le Paléo version 2021 laissera une bonne distance entre ses spectateurs, qui assisteront assis aux concerts.
Comme l’expérimentait ce festivalier fatigué en 2018, le Paléo version 2021 laissera une bonne distance entre ses spectateurs, qui assisteront assis aux concerts.
VQH

Dans ce «festival d’incertitudes» qu’aime à imager Daniel Rossellat, l’unique conviction était hélas que l’été 2021 ne serait pas celui d’un complet retour à la normale. Comme nous l’expliquait fin janvier le président du Paléo, le scénario d’un festival en mode réduit se profilait douloureusement. C’est confirmé: jeudi matin, le plus grand open air suisse a annoncé qu’il renonçait à s’engager dans les préparatifs d’une édition «normale», avec ses 30 millions de francs de budgets et ses 230’000 spectateurs attendus en six jours. En revanche, il espère pouvoir installer Le 45e Parallèle sur le terrain réduit de l’Asse, du 8 juillet au 8 août.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.