Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

[8/42] À Vaud l’eauL’eau minérale des Vaudois reste la plus bue du pays

Chef de production chez Nestlé Waters et employé d’Henniez depuis trente-cinq ans, Alain Detrey a quitté l’usine historique du village il y a quelques mois.

230 collaborateurs

«Le dernier jour, j’ai senti une certaine émotion. C’était quand même la fin d’une époque.»

Alain Detrey, chef de production chez Nestlé Waters
Provenant de sept sources différentes, l’eau met de sept à dix ans pour se purifier et se minéraliser.
L’eau minérale est entièrement produite sur le site de Treize-Cantons. L’usine du village abandonnée fin 2020 ne servait plus qu’à produire les jus Granini et hohes C.
La marque vaudoise a su rester leader grâce à ses innovations, dont la version plate dès la fin des années 1950 (bleu) et la version légèrement gazéifiée en 1974 (vert).
1 / 4

Histoire familiale

Peu de temps après l’obtention de l’appellation «eau minérale», la production industrielle débute dans l’usine historique du village en 1905.
Dans les années 1950, les bouteilles d’Henniez passent par l’étiqueteuse.
Fin des années 1950 à l’usine historique: contrôle des étiquettes chez Henniez-Lithinée.
1 / 3

«Nous avons conservé la joint-venture avec Granini, une exception au niveau de la multinationale, ainsi que Cristalp et son usine de Saxon.»

Alessandro Rigoni, directeur général de Nestlé Waters
3 commentaires
Trier:
    DanKober

    Comme M.Dubied, du même avis! Beaucoup de nitrates, dû à la sur-fertilisation des sols pendant des décennies, même si aujourd'hui toute la région fait un effort. Je me souviens que l'eau du robinet de Lausanne avait des meilleures résultats de test que l'Henniez, il y a de cela quelques années. Je ne pense pas que c'est très différent aujourd'hui...