Passer au contenu principal

Abus sexuels: des enfants sont piégés par le live streaming

Une étude britannique révèle qu’un nombre croissant d’enfants, essentiellement des filles, sont poussés à utiliser leur corps et à se filmer avec leur portable.

Les trois-quarts des images récoltées par les abuseurs ont fini sur des forums dédiés au téléchargement payant de vidéos d’abus sexuels d’enfants.
Les trois-quarts des images récoltées par les abuseurs ont fini sur des forums dédiés au téléchargement payant de vidéos d’abus sexuels d’enfants.
Richard Brocken/Plainpicture

Les chiffres donnent froid dans le dos. Dans une enquête menée sur un laps de temps de trois mois seulement, l’organisation britannique Internet Watch Foundation (IWF) a repéré plus de 2000 images et vidéos d’abus sexuels d’enfants commis en live streaming. Dans la majorité des cas (96%), il s’agit d’un enfant, agissant seul, qui a été poussé à utiliser son propre corps et à se filmer avec un téléphone mobile, une tablette ou une webcam à la maison. Le phénomène concerne des enfants âgés de moins de 13 ans (98%), et à une large majorité des jeunes filles (96%). La plupart ont entre 11 et 13 ans (69%).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.