Passer au contenu principal

Arno, ex-néonazi et ex-homophobe, se bat contre le terrorisme blanc

«L’amour gagne», le dernier tatouage d’Arno Michaelis. Réalisé par son ami Chris, il symbolise l’amitié entre ces deux suprémacistes blancs qui ont tourné le dos à la haine raciale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.