Passer au contenu principal

«Ce n’est pas aux assureurs de dicter notre politique»

Non, les Cantons ne font pas des dépenses inconsidérées! La conseillère d’État vaudoise Rebecca Ruiz défend sa politique, critiquée par les assureurs. Et égratigne à son tour les caisses.

La conseillère d’État vaudoise Rebecca Ruiz estime que les réserves des assurances sont aujourd’hui totalement excessives.
La conseillère d’État vaudoise Rebecca Ruiz estime que les réserves des assurances sont aujourd’hui totalement excessives.
Jean-Christophe Bott/Keystone

«Les hôpitaux sont luxueux sur le dos des assurés.» Dimanche dernier, le directeur de Curafutura (l’une des deux faîtières des assureurs maladie), Pius Zängerle, reprochait aux Cantons d’avoir un double discours en disant d’un côté vouloir stabiliser les primes maladie et en réalisant de l’autre leur planification hospitalière chacun dans leur coin. La politique vaudoise était notamment critiquée. La conseillère d’État vaudoise en charge du dossier de la Santé, Rebecca Ruiz (PS), répond à nos questions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.