Le DFAE lance une nouvelle appli pour les séjours à l’étranger

Ambassades, numéros d’urgence, dangerosité des pays visités et localisation des voyageurs: Travel Admin fourmille de conseils, notamment pour faire face aux éventuels pépins.

Tavel Admin, ou la sécurité à portée de clic.

Tavel Admin, ou la sécurité à portée de clic. Image: DFAE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur le point d’embarquer pour les États-Unis, Ignazio Cassis a pris le temps samedi de «planifier» son voyage à l’aide de Travel Admin, la nouvelle application lancée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «L’assistance à nos citoyens qui vivent ou séjournent à l’étranger est une mission très importante du DFAE et j’y tiens beaucoup, a déclaré le conseiller fédéral. Grâce aux moyens techniques actuels, nous voulons leur offrir des services fiables et facilement accessibles.»

Aussi sur le site et la Helpline

En cas de pépin, le DFAE met déjà à disposition une Helpline, joignable 365 jours par an et 24 heures sur 24. Les conseils aux voyageurs, continuellement mis à jour, peuvent aussi être consultés sur internet (www.dfae.admin.ch, onglet «Conseils aux voyageurs & représentations»). La nouvelle formule de la page d’accueil du site du département sera par ailleurs en ligne dès demain. Mais Travel Admin, qui succède à Itineris, synthétise toutes ces aides et les rassemble dans votre smartphone sous une forme plus accessible encore.

Que faire si j’ai perdu mon passeport ou si l’on m’a tout volé? Le pays où je passe mes vacances est-il sûr? Comment être informé en cas de troubles imprévus? Toutes ces questions trouvent une réponse dans Travel Admin. Une fonction de recherche simplifiée affiche sur cartes l’ensemble des représentations suisses à l’étranger, et, pour chaque ambassade ou consulat, livre les adresses (postale et e-mail), horaires et numéros de téléphone, de même que les numéros d’urgence des pompiers, de la police et des hôpitaux des pays dans lesquels vous voyagez.

Pour des séjours bien préparés, l’appli délivre également une foule de renseignements sur le pays dans lequel vous souhaitez vous rendre. Cela va des dispositions légales qui y ont cours (le taux d’alcool admis, par exemple), aux risques naturels (incendies, inondations, tempêtes, etc.), en passant par la criminalité et les risques régionaux spécifiques (champs non déminés depuis la guerre en ex-Yougoslavie, par exemple). En outre, l’application est enrichie d’informations supplémentaires mises à disposition par des partenaires privés, tels que Swissinfo, pour l’actualité, ou UBS, pour des astuces pratiques. Dans le même ordre d’idée, il n’est pas inutile de constituer, voire compléter, la check-list pour ne rien oublier. On peut même y enregistrer des copies de documents tels que passeport, polices d’assurance ou encore itinéraires.

En cas de crise grave

Afin que le DFAE puisse vous localiser en cas de crise grave à l’étranger, il est vivement recommandé d’y inscrire son voyage, à savoir les données essentielles concernant la durée du séjour, le ou les lieux exacts, et la personne à contacter d’urgence. «Si la situation en matière de sécurité devait se dégrader considérablement et de manière inattendue, vous recevrez alors un message», précise l’application. Il est possible, d’un simple clic, de mettre à jour son lieu de séjour.

Plus de 16 millions de voyages à l’étranger – avec au moins une nuitée sur place – sont effectués chaque année par les Suisses. De plus, près de 760 000 ressortissants suisses vivent hors du territoire. «Cette nouvelle application est un bon moyen pour assurer le contact entre les Suisses, le DFAE et la Confédération», a conclu Ignazio Cassis.

Créé: 22.09.2019, 11h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.