Passer au contenu principal

Donald Trump prendra-t-il Davos d’assaut à bord de «La Bête»?

Digne de James Bond, la Cadillac présidentielle est la pièce maîtresse d’un convoi hors du commun. Une armada de véhicules et des centaines de personnes accompagnent chacun de ses voyages officiels.

Evan Vucci/Keystone

Elle pèse 9 tonnes, et chacune de ses portières a le poids d’une porte de Boeing. Son prix? 1,5 million de francs. Son surnom? «The Beast», La Bête. Une Cadillac. C’est à son bord que Donald Trump pourrait faire son entrée à Davos, lors du World Economic Forum qui s’ouvre ce mardi. S’il agit comme à son dernier passage il y a deux ans, il se contentera d’un gros SUV blindé. Mais, rappelait hier la «Neue Zürcher Zeitung» (NZZ), les déplacements présidentiels américains mobilisent très souvent un imposant cortège.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.