Passer au contenu principal

Excédé par un «pirate», un taximan sort son mini-Taser

Après 38 ans de service, un sexagénaire affilié à l’une des deux compagnies de taxis autorisées à Lausanne s’est emporté contre un concurrent illégal qui maraudait à la sortie des boîtes de nuit.

Taximan depuis son arrivée en Suisse au début des années 80, l’homme de 66 ans a littéralement craqué en intimidant et en menaçant un chauffeur d’une compagnie non autorisée à marauder à Lausanne.
Taximan depuis son arrivée en Suisse au début des années 80, l’homme de 66 ans a littéralement craqué en intimidant et en menaçant un chauffeur d’une compagnie non autorisée à marauder à Lausanne.
François Wavre

«L’impunité génère une situation de frustration, d’injustice, de rancœur… et même de rage. Je l’ai contenue jusqu’à cette nuit-là, où j’ai pété un plomb.» Georges* a aujourd’hui 66 ans. Français originaire de Limoges, l’homme n’avait pas 30 ans lorsqu’il s’est établi en Suisse romande avec son épouse, une Alémanique rencontrée à Paris. Le Lausannois d’adoption a pu vivre près de quatre décennies de ses revenus de taximan indépendant, en complément du petit salaire de sa femme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.