Passer au contenu principal

Facebook au cœur de la tourmente

Entre fuites de données, amendes en série et tacles en règle de certaines célébrités, jamais le réseau social n’avait été aussi malmené. David Delmi, expert genevois, nous aide à y voir plus clair.

Pas de like pour Mark Zuckerberg. Son entreprise traverse en effet une période plutôt difficile.
Pas de like pour Mark Zuckerberg. Son entreprise traverse en effet une période plutôt difficile.
Alamy

Rien ne va plus pour Facebook. Alors que les scandales de pertes de données se multiplient – la plateforme vient de verser 550 millions de dollars pour mettre fin à un recours collectif dans l’Illinois – de plus en plus de personnalités exhortent les utilisateurs à quitter la plateforme: «Supprimez Facebook, c’est nul», lâchait la semaine passée encore, sur Twitter, Elon Musk, patron de Tesla. Le CERN, quant à lui, vient d’abandonner l’utilisation de Workplace, version pour les entreprises de Facebook, également par crainte quant au sort réservé à ses données. Le Genevois David Delmi, philosophe des technologies et fondateur de la plateforme Hardah, qui entend promouvoir la confiance numérique, explique les raisons de ce désamour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.