Passer au contenu principal

Avec Juliette, ce collectif plus chaud que le climat

La candidature de Juliette Vernier, membre du collectif de la Grève pour le climat, a transformé l’élection complémentaire au Conseil d’État en test électoral: les jeunes défilant dans les rues font-ils le poids pour changer la politique?

Cinq des membres de la Grève pour le climat, dont Juliette, la candidate du mouvement pour l’élection complémentaire au gouvernement du canton de Vaud. De g. à dr.: Katia, Garry, Mathilde, Juliette et Steven, saisis cette semaine dans un café de Lausanne.
Cinq des membres de la Grève pour le climat, dont Juliette, la candidate du mouvement pour l’élection complémentaire au gouvernement du canton de Vaud. De g. à dr.: Katia, Garry, Mathilde, Juliette et Steven, saisis cette semaine dans un café de Lausanne.
Niels Ackermann / Lundi13

Ce n’est pas si simple de les rencontrer. Ils n’ont pas que cela à faire, parler à des journalistes, et cette campagne pour le Conseil d’État s’est ajoutée à leurs agendas ces dernières semaines. Ils ont leurs études, leur vie, leur jeunesse, et surtout une manière de militantisme quasi quotidien qui leur prend déjà tant d’heures. «Parfois, mes parents me disent que c’est un hobby super, cette cause du climat, en me demandant de pas oublier l’uni», dit l’un d’entre eux. «Ils ne se rendent pas compte que, pour nous, ce mot de hobby n’a rien à voir. C’est devenu central.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.