Passer au contenu principal

«Les patients sont séparés des proches. C’est une situation terrible»

Deux médecins au front contre le coronavirus racontent leur quotidien depuis l’arrivée de la maladie en Suisse. Le danger d’infection bouleverse tout le système médical en place.

Une salle d’isolement pour les patients atteints du Covid-19 à l’hôpital La Carità à Locarno.
Une salle d’isolement pour les patients atteints du Covid-19 à l’hôpital La Carità à Locarno.
A. Crinari/Keystone

Thierry Fumeaux, vous dirigez les soins intensifs de l’Hôpital de Nyon. Vous avez récemment été infecté par le Covid-19…

Mon cas n’est pas exceptionnel. Nous savons que les infirmiers et les médecins des soins intensifs sont à risque. Notre service accueille les malades les plus gravement atteints. En Italie, 10% des personnes infectées sont issues du personnel médical, malgré le respect des mesures de protection. Comme ce sont pour la plupart des personnes jeunes et en bonne santé, elles développent rarement des complications, mais elles ne peuvent plus travailler. Ce risque d’infection est un danger pour nos hôpitaux. La présence de tous ces spécialistes est nécessaire et indispensable pour lutter contre le virus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.