Les patinoires éphémères envahiront la Suisse romande cet hiver

Environ une soixantaine de patinoires mobiles seront installées dans les villes et villages romands.

Sur la place Pestalozzi, à Yverdon-les-Bains, la magie opère entre les chalets illuminés du marché de Noël et le château.

Sur la place Pestalozzi, à Yverdon-les-Bains, la magie opère entre les chalets illuminés du marché de Noël et le château. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chaque hiver, les patinoires éphémères arrivent en même temps que les calendriers de l’Avent et les vendeurs de marrons. Plébiscitées par les enfants autant que par leurs parents, elles occupent des places stratégiques des centres-villes et de certaines grandes surfaces, «parfois jusqu’en mars, date de la fin de saison», renseigne Antoine Descloux.

Ex-hockeyeur professionnel, le Fribourgeois s’est reconverti dans les patinoires mobiles. Ce week-end, son équipe atteindra la barre symbolique des 200'000 m2 de glace posée depuis le début de l’aventure, soit l’équivalent de 29 terrains de football. Le business est florissant. «On a de plus en plus de commandes, notamment en Suisse romande», se félicite Philipp Ruckli, engagé par la société lucernoise Glice pour séduire les francophones.

Alain Racine fait partie des nouveaux clients. Il a succombé aux charmes d’une patinoire éphémère de 500 m2 qu’il posera bientôt au cœur des arènes d’Avenches. «On s’est rendu compte, avec d’autres habitants, que la ville s’endormait un peu durant l’hiver, expose-t-il. La banque a fermé, la poste aussi. On voulait lancer quelque chose.»

Cliquez pour agrandir

Il a fondé une association, sollicité des sponsors et établi un budget prévisionnel de 225'000 francs pour donner vie à un projet qui coûte cher (il faut compter environ 85'000 francs par hiver pour une surface moyenne de 500 m2) mais qui séduit par-delà les bandes. «Les écoles de la région ont réservé la patinoire tous les jours de la semaine jusqu’à la fin de l’année. De nombreuses entreprises se sont aussi inscrites pour leur repas de fin d’année.»

M. Racine a fait le choix d’un modèle de superficie standard mais d’un revêtement encore peu répandu: le synthétique, soit des plaques de polymère assemblées pour remplacer la glace. Une surface qui divise (lire ci-dessous) mais dont les partisans, à Nendaz ou à Lausanne, louent la résistance par temps chaud et la faible consommation d’énergie.

Soirées festives

L’essentiel, pour beaucoup de ces patineurs éphémères, tient de toute façon moins dans la surface de jeu que dans la promesse d’une sortie récréative arrosée de vin chaud ou, pour soigner une chute ou tromper le froid, de Kaffee fertig. C’est d’ailleurs parce que la plupart des clients ne sont pas des spécialistes de glisse que les organisateurs louent des paires de patins à des tarifs abordables (5 francs le plus souvent).


Le hockey sur surface synthétique est-il encore du sport?

OUI

Philipp Ruckli
Employé de Glice, société active dans le revêtement synthétique

«Jouer sur du synthétique, c’est bel et bien jouer au hockey. Ce type de surface n’est peut-être pas encore homologué pour les matches officiels en Suisse, mais il l’est pour les rencontres juniors en France, par exemple. La sensation de glisse sur du synthétique est proche à 98% de celle ressentie sur de la glace naturelle. Pour bien glisser, il suffit de chauffer ses lames en effectuant un ou deux tours de piste. Le problème, c’est que le synthétique souffre de sa réputation du passé, lorsque le produit ne bénéficiait pas encore d’années de recherches. C’est le cas désormais, et je suis convaincu que ce type de surface a un avenir dans le monde du hockey sur glace. Comme en basket, on pourrait imaginer des matches de hockey à trois contre trois sur des revêtements synthétiques.»


NON

Antoine Descloux
Patron de Lapati, société active dans le revêtement naturel

«Ce n’est pas un sport, tout simplement parce que ça n’en a jamais été un. La Fédération internationale avait d’ailleurs envisagé de favoriser l’usage de surfaces synthétiques en Amérique du Sud afin de développer la pratique du hockey, avant de se rendre compte qu’il valait mieux encourager l’in-line car les sensations y étaient plus proches de celles du hockey sur glace! Je ne crois pas au synthétique. Les gens n’en veulent pas, ils n’aiment pas ça. C’est comme patiner sur des planches à découper de boucher. Nendaz a fait le choix d’avoir une patinoire synthétique cette saison, mais je vous parie qu’ils mettront de la glace en janvier. Ils verront que cette surface nécessite plus d’entretien que la glace, car il faut enlever tous les jours la poussière qui s’y dépose.»

Créé: 08.11.2019, 14h36

Un vaste terrain de jeux à ciel ouvert

Les patinoires ne sont pas réservées à la seule pratique de la glisse. Des activités y sont organisées partout. On y joue au curling ou au Eisstock, une sorte de pétanque sur glace jadis représentée par le peintre Pieter Brueghel sur l’une de ses toiles. Morat organisera même des tournois de la discipline cet hiver.

Le village a aussi prévu une disco sur glace, un événement que l’on retrouve presque partout et de façon originale à Montreux, adepte de la silent disco (chaque danseur est équipé d’un casque sans fil).

Des concerts sont aussi agendés, tout comme des soirées privées, souvent à l’initiative d’entreprises profitant des infrastructures hivernales pour organiser leur repas de fin d’année.

Articles en relation

Une patinoire provisoire à Épalinges pour cet hiver

Glisse La Municipalité est favorable à une telle installation. Les élus trancheront à la fin du mois de septembre. Plus...

L’exécutif de Perroy se fend d’une note écrite sur la patinoire

Politique À cause du redoux, la surface de glace a fermé avant l’heure. Mais les tensions politiques qu'elle a suscitées ne sont pas terminées. Plus...

La piscine-patinoire de Coppet gelée par les normes antibruit

Installations sportives Attendu depuis huit ans, ce projet scolaire et public est miné par recours et mises en conformité. Plus...

La patinoire de Vevey a accueilli 20'000 personnes

Bilan Beau succès pour le 10e hiver de la structure, qui n’a pas subi la concurrence des stations bien enneigées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.