Passer au contenu principal

«Ça fait peur de voir comment un coach peut lobotomiser un élève»

Les affaires de violences sexuelles qui secouent le patinage français plongent tout un sport dans l’effroi. La relation coach-élève peut facilement virer à la manipulation, avouent des professionnels suisses.

De nombreux cas de maltraitance morale ou physique resteraient secrets, même si les révélations de Sarah Abitbol pourraient encourager des patineuses à sortir de l’ombre.
De nombreux cas de maltraitance morale ou physique resteraient secrets, même si les révélations de Sarah Abitbol pourraient encourager des patineuses à sortir de l’ombre.
Getty Image

La vague a déferlé d’un coup, comme si une digue avait cédé – à retardement. Depuis une semaine, le monde du patinage artistique français est submergé par l’horreur, la consternation, la révolte. Le livre de l’ancienne championne Sarah Abitbol, «Un si long silence», qui raconte les viols qu’elle a subis durant son adolescence, a déclenché la révélation de plusieurs autres cas d’agressions sexuelles dans le milieu, anciens ou plus récents (lire l’encadré). L’émoi, forcément, est immense.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.