Passer au contenu principal

Les pharmaciens vont devenir des médecins de premier recours

Assureurs et politiques veulent déléguer davantage de tâches aux pharmacies afin de faire des économies. Les médecins se montrent ouverts à ce nouveau modèle, susceptible de les soulager.

Assureurs et médecins voient d’un bon œil la valorisation des pharmaciens, appelés à être davantage sollicités.
Assureurs et médecins voient d’un bon œil la valorisation des pharmaciens, appelés à être davantage sollicités.
Gaetan Bally/Keystone

Soigner un mal de gorge, une mauvaise toux, une vilaine blessure? Souvent, alors que passer par la case médecin pour soigner ces maux se révèle dispensable, beaucoup de personnes se rendent tout de même dans un cabinet médical. Pour lutter contre la hausse des coûts de la santé, certains assureurs parient désormais sur les pharmacies. Le Groupe Mutuel lance lundi son nouveau modèle alternatif d’assurance de base «Prima Pharma», qui stipule que le premier point de contact doit être l’une de ses pharmacies partenaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.