Vous ressemblerez à ça si vous ne changez rien à votre vie au bureau

«Emma», un mannequin grandeur nature, a été élaboré par la société Fellowes. Il montre à quel point un aménagement de poste de travail inadéquat peut avoir de l’impact sur l’aspect physique des employés.

Emma et William Higham, le chercheur britannique qui mené une enquête sur l'impact de notre mode de vie sur notre physique.

Emma et William Higham, le chercheur britannique qui mené une enquête sur l'impact de notre mode de vie sur notre physique. Image: Fellowes Brands

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le mal-être au travail et nos modes de vie sédentaires ont un impact négatif majeur. Si on ne fait rien à ce sujet, cela va changer notre apparence», prévient William Higham. Ce chercheur britannique a signé un récent rapport intitulé «Collègue du futur», pour la société Fellowes, une multinationale dont le siège est aux États-Unis, et qui est spécialisée dans les solutions innovantes pour le lieu de travail, la maison et la technologie mobile.

Afin d’illustrer les conclusions de son enquête, réalisée sur un échantillon de 3003 personnes en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, William Higham a fait façonner un mannequin grandeur nature qui a été baptisé Emma. La malheureuse montre ce à quoi nous pourrions ressembler dans les vingt prochaines années si nous ne changeons pas notre façon de travailler. Emma est notamment victime de ce que les experts appellent «le syndrome du bâtiment malsain», qui est caractérisé par une mauvaise climatisation, le manque d’air frais et de lumière naturelle, sans oublier le mélange toxique de polluants, de bactéries dangereuses et de moisissures en tous genres qu’elle respire en permanence au bureau.

«Si nous ne faisons rien, pronostique William Higham, nous allons avoir des problèmes à nos places de travail aussi graves qu’à l’époque de la révolution industrielle.» Mais voilà: si l’on en croit l’étude Fellowes, 54% des employés qui ont demandé un changement de leurs conditions de travail attendent encore que le problème soit traité, et 15% estiment que leur plainte n’a pas été prise au sérieux.


À lire aussi:
Des conseils pour changer son univers de travail
:
Bien-être: Il faut faire la révolution au bureau


Voici Emma, votre future collègue de bureau


Photo: Fellowes Brands

Visage

L’attention qu’Emma consacre à son écran d’ordinateur lui donne des yeux secs et rouges. Son teint est jaunâtre à cause de l’éclairage artificiel.


Nez

Emma présente une pilosité accrue dans les oreilles et le nez ainsi qu’un nez gonflé, en raison de la mauvaise qualité de l’air, sec et pollué, qu’elle respire plus de huit heures par jour.


Dos

Emma a le dos voûté. Cet état est permanent, et il a été causé par de trop nombreuses heures passées devant un écran, assise dans une mauvaise position.


Ventre

Emma a un ventre bedonnant, à cause de son travail très largement sédentaire. La numérisation a accéléré le déclin des activités physiques au travail, et ça se voit.


Articulations

Emma a des poignets et des chevilles enflés, à cause des mouvements trop répétitifs. Elle souffre d’eczéma dû au stress.


Membres

Emma a des varices, dues à une mauvaise circulation sanguine. La chaleur de l’ordinateur portable provoque des rougeurs sur le haut de ses bras et de ses jambes, en contact régulier avec l’appareil.


À lire aussi:
Des conseils pour changer son univers de travail
:
Bien-être: Il faut faire la révolution au bureau


Créé: 01.02.2020, 22h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.