Passer au contenu principal

Un retraité sur cinq prend de puissants calmants

Selon une étude menée dans neuf cantons, 20% des 65 ans et plus ont pris des benzodiazépines en 2017. La surconsommation pourrait atteindre 16% des aînés.

Chez les retraités, les femmes sont davantage concernées (25,1% ont consommé des benzodiazépines contre 14,6% chez les hommes).
Chez les retraités, les femmes sont davantage concernées (25,1% ont consommé des benzodiazépines contre 14,6% chez les hommes).
PeopleImages

Temesta, Seresta, Xanax… La consommation de benzodiazépines est répandue chez nos aînés. Une vaste étude menée par l’Université de Lausanne en collaboration avec un grand assureur, le Groupe Mutuel, révèle l’ampleur du phénomène. En 2017, environ 20% des assurés de 65 ans et plus ont reçu au moins une prescription pour ces traitements utilisés notamment comme somnifère ou anxiolytique. Or, selon les recommandations médicales, il faut en faire usage avec prudence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.