Passer au contenu principal

Elles sont les Suissesses de l’année

Les Romandes élues au Conseil des États sont les symboles d’une vague violette qui a changé en profondeur le paysage politique fédéral en 2019. Qui sont-elles? Comment se sont-elles construites? Elles racontent ces jours de leur vie qui ont tout changé.

Les nouvelles conseillères aux États (de g. à dr.): Johanna Gapany (PLR/FR), Élisabeth Baume-Schneider (PS/JU), Lisa Mazzone (Verts/GE), Céline Vara (Verts/NE), Adèle Thorens (Verts/VD) et Marianne Maret (PDC/VS).
Les nouvelles conseillères aux États (de g. à dr.): Johanna Gapany (PLR/FR), Élisabeth Baume-Schneider (PS/JU), Lisa Mazzone (Verts/GE), Céline Vara (Verts/NE), Adèle Thorens (Verts/VD) et Marianne Maret (PDC/VS).
Yvain Genevay

Anna Haller. C’est le nom de la première femme à figurer dans l’historique du parlement fédéral. Décédée en 1924, elle était, en fait, la décoratrice des sièges réservés aux conseillers aux États… Cette mention en dit long sur la lente et rocailleuse ascension des femmes au sommet du pouvoir helvétique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.