Passer au contenu principal

Un syndicaliste et un patron alertent sur le travail détaché

63,5% des entreprises de construction européennes ayant envoyé des employés dans le canton de Vaud – et qui ont été contrôlées en 2018 – avaient commis des infractions. Deux acteurs du secteur sonnent l’alarme.

Pietro Carobbio, d’Unia (à g.), et le directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs, Georges Zünd, parlent d’une seule voix.
Pietro Carobbio, d’Unia (à g.), et le directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs, Georges Zünd, parlent d’une seule voix.
Pierre-Antoine Grisoni/Strates

Ils sont sur la même ligne, à quelques broutilles près. Pietro Carobbio, responsable du secteur Construction chez Unia Vaud, et Georges Zünd, directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE), ont choisi de parler d’une seule voix. Syndicaliste et représentant des patrons se disent «très préoccupés» par la question du travail détaché, plus précisément les entreprises européennes mandatant des ouvriers dans le secteur de la construction.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.