Les Valaisans surpris par le bruit du nouveau tremblement de terre

La terre a de nouveau tremblé en Valais. Si aucun dégât n’est à déplorer, les habitants de la région ont surtout été surpris par le bruit.

Un séisme de magnitude 3 a secoué le Valais dans la nuit de vendredi à samedi.

Un séisme de magnitude 3 a secoué le Valais dans la nuit de vendredi à samedi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Maintenant, je comprends pourquoi les boules de mon sapin sont toutes tombées», déplore cette Valaisanne sur Facebook, apprenant qu’un séisme de magnitude 3 a de nouveau secoué le Valais dans la nuit de vendredi à samedi. Cette fois-ci, c’est surtout Verbier et ses environs qui ont tremblé. Plus de 200 signalements sont parvenus au centre sismologique suisse dans l’heure qui a suivi le séisme. Aucun dégât n’est à déplorer.

La jeune femme aux décorations de Noël abîmées doit avoir le sommeil particulièrement lourd. À Sarreyer, un village situé non loin de Verbier, le chalet de la famille May a été fortement secoué. La vaisselle a tremblé, mais c’est surtout un bruit fracassant qui a réveillé toute la famille.

«Il était 3 h 15 du matin. On a entendu un énorme coup de tonnerre», raconte Marie-Jeanne May. «On s’est demandé si les glaciers avaient tous fondu d’un seul coup, plaisante Nestor, son époux. C’était vraiment impressionnant.»

Mais les Valaisans sont solides. «Ça a fait boum. Même pas peur!» affirme avec bravoure Elsa, 3 ans, elle aussi réveillée en sursaut. Impossible de remettre au lit l’enfant, perturbée par le chant du coq des voisins. L’animal, bien décidé à mettre à profit son réveil brutal, a chanté jusqu’à 6 heures du matin.

Ondes acoustiques

Comment se fait-il qu’un tremblement de terre soit aussi bruyant? «Le bruit entendu est généré par la transmission des ondes sismiques premières du séisme de la terre dans l’air», explique Manuel Hobiger, du Service sismologique suisse.

Autrement dit, une partie de l’énergie des ondes sismiques se convertit en ondes acoustiques en arrivant à la surface du sol. Il n’est ainsi pas rare, lorsque l’on se trouve à proximité de l’épicentre d’un tremblement de terre, d’entendre des claquements secs – des «bangs», des bruits de tonnerre ou d’explosion.

Cliquer ici pour agrandir

«La partie d’énergie transformée dépend du mécanisme du séisme, de la profondeur et de la topographie de la surface, précise encore Manuel Hobiger. C’est pour ça que le bruit varie selon le type de séismes.»

Au début du mois de novembre, plus de 300 tremblements ont secoué la région, dont plus d’une douzaine a été ressentie. Les deux plus puissants avaient une magnitude de 3,3. Mais «le séisme de Verbier a eu lieu sur un autre système de failles que l’essaim de séismes au nord de Sion, précise Manuel Hobiger. On doit s’attendre à des répliques de magnitude inférieure au séisme de cette nuit. On ne peut néanmoins pas exclure qu’un séisme plus fort ne se produise.»

Le Valais est le canton suisse avec la plus forte activité sismique. Selon les spécialistes, les données historiques démontrent qu’un séisme de plus de 6 sur l’échelle de Richter se produit en moyenne tous les 100 ans. Les Valaisans doivent ainsi s’attendre à vivre un séisme majeur au cours de ces prochaines décennies.

Créé: 30.11.2019, 23h11

Articles en relation

Un séisme de magnitude 3 ressenti en Valais

Suisse Des dizaines de Valaisans se sont fait réveiller en pleine nuit par un séisme de magnitude 3 sur l'échelle de Richter. Le canton est sujet à un essaim de secousses depuis le début du mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.