Zoo de Bâle: vingt-sept flamants roses ont vu le jour

Âgés de quelques jours à quelques semaines, ils occupent déjà la garderie aménagée par leurs parents, sur un îlot, comme à l'état sauvage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il en va des flamants roses comme des girafes. Le contraste entre le nouveau-né et l’adulte est tel qu’on se surprend à craindre que la petite boule de duvet gris jamais ne se métamorphose en cet échassier «rose et lent qu’on voit posément sur les eaux, dans le soir avancer du fond des âges». Cette grâce antique chantée par Aragon pointe pourtant vite. Entre l’oisillon à peine éclos et le préadolescent, quelques semaines à peine. Et, déjà, le bec amorce sa courbe descendante, lui qui demeure droit les premiers jours afin de faciliter l’allaitement. Le bec recourbé des flamants leur sert en fait à filtrer du haut vers le bas les minuscules fragments comestibles répartis dans l’eau.

Vidéo de la naissance d’un petit, réalisée par le Zoo de Bâle

Couvaison encore en cours
Ces vingt-sept oisillons sont nés entre le 8 mai et le 15 juin. Les bébés peuvent être de taille très variée à la naissance, «car certains adultes perdent leurs œufs et entament en retard une seconde gestation», explique le zoo. Une nichée d’égale importance voit le jour chaque année à Bâle, mais la livraison 2019 n’est peut-être pas finie, car une dizaine de flamants sont encore en train de couver, une opération qui dure en moyenne 28 jours, et est assurée alternativement par les deux parents.

À raison d’un œuf par nid, le total pourrait donc se monter à 37, à condition que tous soient fécondés, ce qui n’est jamais certain. Les flamants regroupent leurs petits sur un îlot, qui tient lieu de garderie. Les jeunes s’ébattent durant la journée hors de ce refuge, toujours sous la supervision de quelques adultes, mais sont systématiquement ramenés en son sein, comme cela s’observe en pleine nature. Il n’est pas rare à l’état sauvage, d’observer des garderies peuplées de milliers d’oisillons.

Éclosion laborieuse
Les parents reconnaissent leurs petits à leur cri, et se chargent de les alimenter durant les 10 à 12 premières semaines, après quoi ils sont censés trouver leur nourriture par eux-mêmes. L’éclosion des œufs en tant que telle n’est pas aussi aisée que chez d’autres espèces d’oiseaux. Sur une petite vidéo mise en ligne par le zoo, on voit les efforts déployés par un flamant adulte pour fissurer la coquille, puis prêter main-forte au bébé en «écalant» l’œuf au moyen de son bec.

Créé: 25.06.2019, 19h20

Articles en relation

L’hôpital des animaux sauvages appelle à l’aide

Le Matin Dimanche Le refuge Erminea a déjà recueilli 500 bêtes depuis le début de l’année. Un nombre qui augmente jour après jour, alors que les moyens des bénévoles sont extrêmement limités. Plus...

Rapperswil, où les animaux sont toujours rois

L’Esprit des lieux Balade dans le fief des Knie, où les éléphants désormais interdits de chapiteau coulent des jours heureux à deux pas de la gare. Plus...

De nuit, les tondeuses robots déciment les hérissons

Vidéo Le Matin Dimanche Les animaux blessés lors des travaux de jardinage s’accumulent au centre de soins Erminea, à Chavornay (VD). Et cela ne fait que commencer. Plus...

L’enfant de la ville devenu éleveur de biquettes

Portrait Serge Kursner produit du lait de chèvre et de la viande de cabri pour gourmets. Il y a un an, il s’est fait voler 18 animaux par des militants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.