Passer au contenu principal

«Je ne connaissais pas à Pierre Maudet un tel côté grippe-sou»

Les adversaires du ministre dans la tourmente craignent qu’il s’accroche jusqu’à la retraite qu’il pourra toucher en juin prochain. Son rapport à l’argent interroge jusque dans son propre camp.

Les huit ans qu’il a passés au Conseil d’État permettraient à Pierre Maudet de percevoir une rente à vie de 7430 francs par mois. S’il démissionne avant, il touchera une indemnité de 437 802 francs.
Les huit ans qu’il a passés au Conseil d’État permettraient à Pierre Maudet de percevoir une rente à vie de 7430 francs par mois. S’il démissionne avant, il touchera une indemnité de 437 802 francs.
Laurent Guiraud

Pierre Maudet aurait-il un problème avec l’argent? Au cœur de son propre camp, certains l’accusent d’être radin après la révélation, cette semaine dans la «Tribune de Genève», que le ministre ne payait pas sa contribution obligatoire à son parti, le PLR. Cela s’ajoute à l’affaire de son voyage à Abu Dhabi en 2015, offert par le prince héritier de l’émirat. On soupçonne alors le ministre lâché de toute part de vouloir rester à son poste coûte que coûte jusqu’au 29 juin prochain, date à laquelle il aura droit à une pension à vie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.