Passer au contenu principal

La santé vient en dormant

Une étude française montre que nous dormons 6h42 par nuit durant la semaine. C’est beaucoup trop peu.

La fameuse «lumière bleue» des écrans fait croire au cerveau qu’il fait encore jour. À bannir à l’heure du coucher, donc.
La fameuse «lumière bleue» des écrans fait croire au cerveau qu’il fait encore jour. À bannir à l’heure du coucher, donc.
Kniel Synnatzschke

Nous dormons désormais moins de sept heures par nuit. Ce n’était encore jamais arrivé depuis que l’on observe le sommeil. Une étude française publiée par le «Bulletin épidémiologique hebdomadaire» le 12 mars dernier, montre que, pour la première fois, le temps de sommeil moyen nocturne est inférieur aux 7 heures minimales quotidiennes recommandées, soit en moyenne 6h42 durant la semaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.