Passer au contenu principal

Élections communales 2021L’Entente de Coppet aura de la concurrence

Trois groupes se lanceront dans la campagne pour le Conseil communal, qui sera élu pour la première fois à la proportionnelle.

Coppet vivra une campagne passionnante pour l’élection au Conseil communal.
Coppet vivra une campagne passionnante pour l’élection au Conseil communal.
Alain Rouèche/Archives

L’élection au Conseil communal de Coppet aura une saveur très particulière. Pour la première fois, elle aura lieu selon le système proportionnel puisque la Commune a passé le cap des 3000 habitants. Le jeu démocratique promet d’être excitant puisque trois groupes déposeront des listes. Ce n’était pas gagné d’avance. Il y a quelques semaines encore, il semblait que la nouvelle Entente communale avait siphonné le bassin de candidats en réussissant rapidement à regrouper 65 noms, dont la plupart des conseillers communaux sortant. Les socialistes et le PLR avaient alors renoncé à créer des groupes, se rendant compte de la difficulté à trouver de bonnes âmes pour défendre leurs couleurs.

Le centre droit en embuscade

Le 18 janvier, date limite pour le dépôt des listes, trois formations feront acte de candidature. L’Entente communale devra faire avec l’Entente de centre droit de Coppet et avec Coppet Autrement. La première est lancée par Vincent Moret. Entré au Conseil communal il y a cinq ans, ce dernier souhaite se distancier de ses collègues actuels pour garder son indépendance d’esprit. «Je veux rester libre dans ce que je pense, souligne le jeune homme de 25 ans. Je ne veux pas qu’on me dicte une ligne de conduite. Ce qui pourrait arriver au sein de l’Entente communale, qui sera un groupe très hétérogène.»

«Je ne veux pas qu’on me dicte une ligne de conduite.»

Vincent Moret, candidat au sein de l’Entente de centre droit

Vincent Moret a été rejoint par trois candidats qui ne siègent pas aujourd’hui au sein du Conseil communal. Il ne cherche pas activement à grossir sa liste, quitte à devoir aller chercher des personnes pour siéger dans son groupe si celui-ci obtient plus d’élus que de candidats. Ce qui arrivera probablement dans une commune aisée qui vote traditionnellement à droite. Lors de l’élection du Grand Conseil en 2017, le PLR avait capté près de 41% des voix, largement devant l’UDC (20%) et le PS (15%).

Les quatre candidats inscrits sur la liste de l’Entente de centre droit, avec, de g. à dr., Philippe Ziegler, Vincent Moret, Christophe Kuntz et Alexandra Karacsoyni.
Les quatre candidats inscrits sur la liste de l’Entente de centre droit, avec, de g. à dr., Philippe Ziegler, Vincent Moret, Christophe Kuntz et Alexandra Karacsoyni.
DR

L’Entente de centre droit défendra une vision libérale, notamment sur le thème de la fiscalité. Lors du dernier Conseil communal, Vincent Moret a donné le ton de sa future campagne sur le thème des finances. Il s’était attaqué avec virulence à la facture sociale lors du débat sur le budget. Sa stratégie quant à l’élection à la Municipalité sera dévoilée au mois de janvier.

Pas de mention de l’UDC

Le troisième groupe ne sera finalement pas UDC comme l’avait annoncé dans un premier temps Martin Steib, fondateur de la toute fraîche section de Terre-Sainte du parti blochérien. «Nous visons plus large, explique le trublion de Coppet. C’est pourquoi nous avons décidé de changer d’appellation, avec l’accord de la section locale.» La liste se nommera «Coppet autrement», traduisant son opposition à la politique de la Municipalité en place, qui s’est investie dans la création de l’Entente communale. Elle recherche encore activement des candidats. Elle n’en compte toujours qu’une petite poignée.

2 commentaires
    Philippe Wegmuller

    Article d'une rare impartialité. On se croirait presque en Russie.