Passer au contenu principal

Innovation avec La PosteL’EPFL expérimente la livraison de repas par navette autonome

Depuis lundi, un petit bus sans conducteur livre la pitance des étudiants et professeurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne. On était sur place pour assister aux premiers essais.

Une cliente du service de livraison vient chercher son repas a l’arrêt Résidence étudiante.
Une cliente du service de livraison vient chercher son repas a l’arrêt Résidence étudiante.
Yvain Genevay

Elle ne passe pas inaperçue, la nouvelle recrue de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)… Avec ses formes tout en rondeur, sa bouille plutôt sympathique et son teint jaune vif familier – sceau de son propriétaire, La Poste Suisse –, cette navette autonome électrique made in China aux mensurations respectables (2,70 m de long, 1,90 m de haut, 1 de large et 370 kg sur la balance) a pour mission de livrer des repas dans quelques endroits stratégiques du campus.

Sans conducteur et sans passager, mais encore épaulée par deux opérateurs capables d’en reprendre le contrôle en cas de problème, ou de la stopper en urgence, elle a passé les deux premières semaines de sa phase de tests préliminaires à parader dans les allées du campus pour se familiariser avec ses divers usagers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.