Passer au contenu principal

Commerce malgré le CovidLes 100’000 bons BienWenue vendus en 22 jours à Vevey

Les sésames sont partis comme des petits pains. La Municipalité dit réfléchir à «un second programme d’aides ciblées».

Concrètement, un million de francs, dont un tiers financé par Vevey, seront dépensés dans 240 commerces partenaires d’ici au 31 décembre 2021. Autant dire que l’opération des carnets de bons BienWenue, calquée sur le modèle WelQome pour apporter un soutien économique au commerce local, est une réussite, se félicitent les autorités veveysannes dans un communiqué.

Pour rappel, les client-e-s ont profité d’un rabais de 20% lors de l’achat des carnets de bons et les commerces recevront une plus-value de 10% lors du remboursement. À noter que si les bons ont tous été vendus, d’autres commerces peuvent encore devenir partenaires en tout temps.

La moitié des ventes sur internet

Résultat: les 100’000 bons mis en circulation par la Ville ont trouvé preneur, pour près de la moitié au guichet de l’Office du tourisme et au Bureau de l’information (Hôtel de Ville), alors que l’autre moitié a été commandée sur le site internet bienwenue.ch. Via cette dernière plateforme, «1049 personnes, dont 485 habitants à Vevey et 564 domiciliées dans 108 communes de la région ont passé pas moins de 2254 commandes entre le 14 décembre 2020 et le 4 janvier 2021», détaillent les autorités.

À noter que le portail régional Cartoriviera.ch comporte désormais une strate supplémentaire qui permet de localiser les commerces partenaires dans les lesquels les bons sont valables.

Opération reconduite?

Forte de ce succès et consciente des restrictions et difficultés actuelles, la Municipalité va étudier ces prochaines semaines «l’opportunité de lancer un second programme d’aides ciblées». Soit une deuxième opération BienWenue? «C’est une possibilité, mais nous voulons d’abord nous assurer que ces bons circulent et sont dépensés, selon Yvan Luccarini, municipal des Finances. Quelques premiers retours de commerçants satisfaits semblent aller dans ce sens.»

Dans un premier temps, l’Exécutif entend plancher sur les victimes de la deuxième vague du virus. Pour la première, la Ville avait débloqué 2,5 millions en deux fois en juillet et décembre, les derniers dossiers étant en phase de traitement, selon Yvan Luccarini. «Un nouveau préavis sera probablement déposé au prochain Conseil communal du 28 janvier afin de pouvoir le traiter lors de la séance de mars.»