Passer au contenu principal

Loi urgente Covid-19 attaquée«Les aides seraient stoppées net du jour au lendemain»

Le référendum contre la loi urgente Covid-19 a abouti. Que se passerait-il en cas de oui devant le peuple? Nous avons sondé des élus fédéraux.

L’association Les Amis de la Constitution a déposé son référendum contre la loi urgente Covid-19 mardi matin à la Chancellerie fédérale.
Berne
L’association Les Amis de la Constitution a déposé son référendum contre la loi urgente Covid-19 mardi matin à la Chancellerie fédérale.
DR

Le groupement citoyen Les Amis de la Constitution attaque concrètement la loi urgente Covid-19, par voie de référendum. Ce mardi matin, il a déposé plus de 80’000 signatures à la Chancellerie fédérale. Vingt-cinq mille paraphes auraient déjà été validés, sachant que la situation sanitaire permet de ne pas tout certifier avant le dépôt du texte.

«Cet aboutissement est une victoire d’étape, se réjouit le coprésident du mouvement Werner Boxler. Ce que nous appelons de nos vœux, c’est que le débat soit de nouveau possible en Suisse. Nous voulons entrer en dialogue avec les autorités politiques et sanitaires, ainsi qu’avec la presse pour sortir du clivage afin de recréer un climat digne d’un État de droit et d’une démocratie directe. Nous sommes des représentants du peuple qui veulent défendre les droits fondamentaux qui sont aujourd’hui gravement bafoués.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.