Passer au contenu principal

Portrait de Thierry DanaLes aînés lui confient l’objet de leur vie

Thierry Dana sort un livre sur le lien des résidents d’EMS avec certains souvenirs.

Repos du photographe, après son dernier travail à la Résidence Bon-Séjour.
Repos du photographe, après son dernier travail à la Résidence Bon-Séjour.
STEEVE IUNCKER-GOMEZ

«Un jour, je suis tombée et on m’a conduite à l’hôpital pour me recoudre la tête. De là on m’a amenée directement à l’EMS. Ma maison a été vidée et je n’y suis plus jamais retournée. Tout ce que je possédais a été donné ou vendu, y compris ma collection de disques et de CD. J’ai donc acheté cette radio, car je ne peux pas me passer de musique. En plus, c’est une compagnie.» Ce témoignage de Claudine (84 ​ans) figure en ouverture de l’ouvrage intitulé «L’objet d’une vie», signé Thierry Dana, qui paraîtra vendredi aux éditions Slatkine.

Ce sexagénaire a fait toute sa carrière dans la banque privée, avant de troquer les marchés financiers et le management pour la photographie. Et cet amateur doué vient de faire un travail sur le lien et la mémoire que des résidents d’EMS (établissements médico-sociaux) entretiennent avec certains objets.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.