Passer au contenu principal

Nouvelle donne au centreLes ambitions du PDC ne font pas peur aux cinq autres partis

Pour séduire davantage d’électeurs, les démocrates-chrétiens envisagent de fusionner avec le PBD et d’abandonner la référence religieuse de leur nom.

Gerhard Pfister, président du PDC (au centre), a commenté ce lundi à Berne devant les médias les résultats du sondage mené sur l’appellation du parti.
Gerhard Pfister, président du PDC (au centre), a commenté ce lundi à Berne devant les médias les résultats du sondage mené sur l’appellation du parti.
keystone-sda.ch

Pour le PDC, le compte à rebours a commencé. Dans quatre mois et demi, le 14 novembre, l’assemblée du parti devra trancher deux des décisions les plus importantes de l’histoire de la formation politique: fusionner avec le PBD et changer de nom. Ce lundi, le parti a présenté un important sondage autour de la référence chrétienne du parti. Si l’écrasante majorité des membres tiennent à l’appellation PDC, 53% reconnaissent que la connotation religieuse du C peut constituer un obstacle pour séduire de nouveaux électeurs. Cette idée est même partagée par 79% des personnes sondées hors du parti.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.