Passer au contenu principal

Nouveau plan en cas de flambéeLes cantons seront à la barre s’il y a une deuxième vague

Le Conseil fédéral met fin à la situation extraordinaire. Les cantons devront prendre les mesures adéquates si l’épidémie reprend.

Le 24 mars dernier, le conseiller fédéral Alain Berset visite les Hôpitaux universitaires de Genève. La Suisse est alors en situation extraordinaire, ce qui permet au Conseil fédéral de gérer la pandémie comme il l’entend. Dès aujourd’hui, les cantons retrouvent leurs prérogatives.
Le 24 mars dernier, le conseiller fédéral Alain Berset visite les Hôpitaux universitaires de Genève. La Suisse est alors en situation extraordinaire, ce qui permet au Conseil fédéral de gérer la pandémie comme il l’entend. Dès aujourd’hui, les cantons retrouvent leurs prérogatives.
KEYSTONE/POOL/Salvatore Di Nolfi

La levée de la quasi-totalité des mesures de restrictions sonne aussi la fin de la situation extraordinaire en Suisse. Autrement dit, en cas de deuxième vague, il n’y aura plus de mesures uniformes sur le plan national. Ce seront les cantons qui devront prendre les dispositions nécessaires. «Nous avons dû agir sur le plan fédéral pour contrôler le premier choc. Maintenant, nous connaissons beaucoup mieux la maladie et ce qu’il faut faire. Nous pouvons redonner leurs compétences aux cantons», souligne le conseiller fédéral Alain Berset.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.