Passer au contenu principal

Deuxième vague de Covid-19Les Cantons veulent de l’argent et pas des leçons de Berne

À Genève, on trouve aberrant que la Confédération ne veuille consacrer que 200 millions à l’aide au secteur sinistré du tourisme et de l’hôtellerie.

Alain Berset incite les Cantons à prendre des mesures rapides pour freiner l’épidémie. Mais certains Cantons trouvent qu’on les laisse faire le sale boulot sans l’aide suffisante.
Ping-Pong
Alain Berset incite les Cantons à prendre des mesures rapides pour freiner l’épidémie. Mais certains Cantons trouvent qu’on les laisse faire le sale boulot sans l’aide suffisante.
keystone-sda.ch

L’impression est étrange. Alors que la deuxième vague Covid touche la Suisse romande mais aussi la Suisse alémanique, le Conseil fédéral nest pas pressé de reprendre la main au niveau national. Mercredi, Alain Berset a mis la pression sur les Cantons pour qu’ils agissent vite et fort pour enrayer l’épidémie. Jeudi sur la RTS, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga remettait la compresse. «On attend que les Cantons prennent des mesures très concrètes comme l’a fait le Valais.»

En entendant ce sermon aux Cantons, un affreux doute nous tenaille. La Confédération n’est-elle pas en train de laisser faire le sale boulot aux Cantons (fermeture partielle ou complète de certains établissements publics) afin de n’avoir pas de responsabilité directe dans le dommage économique causé? En clair, la Confédération ne se cache-t-elle pas derrière les Cantons afin d’éviter une facture économique Covid trop lourde?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.