Passer au contenu principal

Dégustations vaudoisesLes Caves ouvertes dureront six mois

Perturbée par la pandémie, la manifestation prend un nouveau cap ambitieux et moderne.

Souvenirs des Caves ouvertes 2016 à la cave Badan, à Aigle.
Souvenirs des Caves ouvertes 2016 à la cave Badan, à Aigle.
Chantal Dervey/24 heures

Depuis dix ans, les Caves ouvertes vaudoises avaient lieu le week-end de Pentecôte. Cette année, l’Office des vins vaudois a d’abord reporté la date à août, puis à septembre. «On pensait à l’époque être tranquille d’ici là avant qu’on se rende compte que ce ne serait pas possible, explique Benjamin Gehrig, le directeur de l’OVV. Réunir des dizaines de milliers de personnes sur un week-end...» Il a planché sur une solution nouvelle: organiser les Caves ouvertes sur six mois, à travers une plate-forme virtuelle où les amateurs peuvent prendre rendez-vous avec leur vigneron.

«Nous visons une population plus timide, des jeunes qui n’osent pas aller dans une cave, ou des moins jeunes»

Benjamin Gehrig, directeur de l’OVV

«Bien sûr, des habitués peuvent tout à fait aller chez leur vigneron sans avoir besoin de nous. Mais nous visons une population plus timide, des jeunes qui n’osent pas aller dans une cave, ou des moins jeunes.» Avec l’aide de la start-up lausannoise de réservation Smeetz, la plate-forme est en cours de réalisation. «Je suis tellement content de le faire avec une entreprise locale elle aussi.» Le projet intègre un autre acteur cantonal: l’Office du tourisme.

L’amateur pourra donc acheter un passe, pour 30 fr., sur la plate-forme, et l’utiliser de début octobre à fin mars 2021 à sa guise, chez le nombre de vignerons et le nombre de dates qu’il désire. Il recevra à la maison un «kit apéro», à savoir un verre de dégustation, un drop stop et une carte Vaud à la Carte émise par l’Office du tourisme, préchargée de 30 fr. Le dégustateur pourra l’utiliser s’il veut commander du vin, la recharger, comme les touristes qui reçoivent cette carte de 100 fr. après une nuit dans un hôtel vaudois.

Benjamin Gehrig, directeur de l'Office des Vins Vaudois.
Benjamin Gehrig, directeur de l'Office des Vins Vaudois.
Florian Cella/24 heures

«Le projet est ambitieux mais il en vaut la peine. Tous les vignerons participants (déjà 150 inscrits) pourront ensuite utiliser la plate-forme pour leurs propres événements, c’est un supercanal de vente. Et l’ouverture des caves pour ces cartes de l’Office du tourisme est une super opportunité. La BCV en a offert une chargée de 175 fr. à tous ses collaborateurs, d’autres entreprises y songent. Si tous ces gens les utilisaient pour acheter du vin vaudois, ce serait super.»

Des événements le week-end du 5 septembre

De leur côté, des vignerons impatients ont aussi monté leurs caves ouvertes ce week-end: ceux de Lutry, aux Abbesses d’Échandens, à la Cave de Bonvillars, au Martheray de Féchy, à l’Arc-en-Vins de Puidoux, au château d’Éclépens, à la Lance de Concise, chez les Bertholet de Villeneuve, les Barraud de Tartegnin, au château de Crans, à la Badouxthèque d’Aigle. Sinon, il y a Electrobrunch chez les Bovy de Chexbres ou Balade gourmande au Caveau de Mont-sur-Rolle A vous de choisir.