Passer au contenu principal

Avenir des sallesLes cinémas sont sous la menace d’un clap de fin

Les pertes occasionnées par la crise sanitaire mettent en péril un secteur déjà malmené par l’essor des plateformes numériques telles que Netflix, Disney+ et consorts.

Les salles de cinéma n’en finissent pas de manger leur pain noir et de lutter pour leur survie. Leur horizon paraît bien obscur.
Les salles de cinéma n’en finissent pas de manger leur pain noir et de lutter pour leur survie. Leur horizon paraît bien obscur.
Jason Kempin/Getty Images/AFP

Mercredi dernier, pour la quatrième fois de l’année, le groupe AMC s’est retrouvé contraint de lever des fonds sur les marchés financiers. En une seule année, pour absorber les pertes provoquées par le Covid-19, le plus gros exploitant au monde de salles de cinéma a dû renflouer ses caisses à hauteur de quelque 530 millions de dollars. Laminé en Bourse depuis des mois, le géant américain évoque déjà la nécessité de trouver 750 millions supplémentaires en 2021, sans quoi il pourrait vite se retrouver à court d’argent frais.

Un jour avant le réveillon, AMC n’écartait plus la nécessité de devoir se placer sous le chapitre 11 de la loi américaine sur la faillite, une solution de dernier recours le protégeant de ses créanciers le temps de se restructurer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.