Passer au contenu principal

SuisseLes dépenses stagnent pour protéger la nature

Les dépenses pour la protection de l’environnement ont peu évolué, voire diminué dans de nombreux secteurs industriels, en Suisse

Les dépenses en faveur de la protection de l’environnement en Suisse sont demeurées stables en 2018, à 1,8% du produit intérieur brut (PIB). En valeur absolue, les entreprises, les ménages et les pouvoirs publics ont déboursé 12,4 milliards de francs.

Le poste le plus important pour les entreprises a été la gestion des déchets, avec 5,2 milliards de francs (+4% par rapport à 2016), suivi des eaux usées (3 milliards, +6%). Ensemble, ces deux domaines ont représenté 67% des dépenses nationales pour la protection de l’environnement en 2018, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Diminution des dépenses

Les dépenses pour la protection des sols et des eaux, la conservation des espèces et des paysages, la lutte contre la pollution de l’air et la protection du climat n’ont elles aussi que faiblement augmenté, de 100 à 200 millions de francs environ chacune.

Les dépenses pour la protection de l’environnement ont même diminué dans de nombreux secteurs industriels, par exemple dans le domaine des textiles ou de l’alimentaire. En revanche, les dépenses ont augmenté dans l’industrie métallurgique.

(ATS/NXP)