Passer au contenu principal

Transferts de patients CovidLes deux premiers Vaudois sont partis pour Berne

Les patients du Canton pourront être déplacés n’importe où en Suisse alémanique ou même au Tessin. Les déplacements se feront par hélicoptère.

Le CHUV à Lausanne.
Le CHUV à Lausanne.
KEYSTONE

Des TGV médicalisés emmenant des patients atteints du SARS-CoV-2 à l’autre bout de la France. L’image, vue chez nos voisins au printemps dernier, en a impressionné plus d’un. Est-on sur le point de vivre pareille situation dans le canton de Vaud? C’est la question qui pouvait se poser après la conférence de presse de mardi, où le Conseil d’État et le directeur du CHUV ont annoncé que des patients vaudois allaient être transférés dans d’autres hôpitaux du pays. Les deux premiers sont d’ailleurs partis ce mercredi en direction de Berne.

Une situation jamais connue lors de la première vague, qui génère une désagréable impression de structures débordées. Le «coup d’avance» sur le virus, que le CHUV disait avoir au printemps – transformant par exemple le garage des ambulances en hôpital – n’est-il plus d’actualité? Le directeur général, Philippe Eckert, rassure: «Non, nous ne sommes pas débordés: nous continuons à ouvrir des lits supplémentaires. Le plan présenté lors de la première vague est toujours en fonction. Mais vous ne trouverez pas une unité au monde qui arrive à quadrupler ses capacités d’accueil en garantissant le même niveau de qualité, c’est tout simplement impossible!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.