Passer au contenu principal

Duel pour la Maison-BlancheLe doute s’insinue parmi les élites américaines

Le résultat serré entre Joe Biden et Donald Trump à l’issue du scrutin du 3 novembre, alors que les sondages annonçaient une large victoire du candidat démocrate, a abasourdi les médias et même les politiciens républicains.

Le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump étaient au coude-à-coude mercredi pour la Maison-Blanche, avec un avantage pour l’ancien vice-président de Barack Obama.
Le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump étaient au coude-à-coude mercredi pour la Maison-Blanche, avec un avantage pour l’ancien vice-président de Barack Obama.
AFP

Il fait encore nuit noire aux États-Unis lorsque Joe Scarborough prend l’antenne sur la chaîne progressiste MSNBC en ce mercredi 4 novembre. À l’heure où l’ancien élu républicain de Floride métamorphosé en serial détracteur de Donald Trump, commence son émission «Morning Joe», le duel entre Joe Biden et Donald Trump est très serré. Le candidat démocrate n’a pas encore dépassé le président dans le Wisconsin et le Michigan, deux États cruciaux pour la Maison-Blanche.

Joe Scarborough est visiblement ébranlé par le fossé entre les résultats très serrés du scrutin et l’avantage pour Joe Biden que prédisaient les sondages dans les semaines précédant la présidentielle. Le présentateur fait son mea culpa et annonce une remise en question de la couverture de Donald Trump par son émission. «Parlons d’Hillary Clinton et des excuses que je lui dois, et que beaucoup d’entre nous lui devons lorsque nous disions: «C’est si simple de battre Donald Trump! Tout ce que vous deviez faire était d’aller dans le Wisconsin», lâche-t-il en faisant référence à la décision d’Hillary Clinton de ne pas faire campagne dans le Wisconsin en 2016, un État qu’elle avait finalement perdu de 0,7%. «Au final, ce n’était pas si simple.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.