Passer au contenu principal

Politique communaleLes enfants d’Avenches ont de quoi se réjouir

Malgré les craintes de voisins, une place multisport devrait voir le jour à Oleyres. Le Conseil communal a voté à l’unanimité un important crédit destiné à rénover et créer quatre places de jeux dans le bourg et ses deux villages.

Deux places de jeux à Avenches (dont celle de l’Ancienne Poste), une à Donatyre et une à Oleyres sont concernées par ce projet.
Deux places de jeux à Avenches (dont celle de l’Ancienne Poste), une à Donatyre et une à Oleyres sont concernées par ce projet.
SÉBASTIEN GALLIKER

Les enfants du village d’Oleyres ont-ils eu chaud? Jeudi soir, le Conseil communal d’Avenches a en tout cas préféré ne pas écouter une grosse vingtaine d’habitants du village qui, par courrier, s’étaient adressés à ses membres, les priant de déplacer à Donatyre le terrain multisport que la Commune prévoit de réaliser avec la place de jeux. «Le village se trouvant dans une sorte de cuvette, les effets de résonance assimilables à un écho sont particulièrement accentués. […] Avec ce projet, la tranquillité et la qualité de vie de notre quartier sont clairement mis en péril», explique la lettre lue par le président de l’organe délibérant.

Cette réalisation fait partie d’un projet global estimé à 848’000 francs qui comprend la rénovation et création de quatre places de jeux et de fitness à Avenches, Oleyres et Donatyre.

Au cours des débats, le PLR Jérémy Revelly a affirmé qu’il pensait que cette missive ne reflétait pas l’avis des 270 habitants du village. «Si l’on considère les six maisons les plus proches du site, seul un habitant a signé ce courrier.» Un avis qui a trouvé écho chez le socialiste Yan Vollenweider, lui-même voisin du futur terrain multisport: «Nous avons acheté ici il y a cinq ans et je peux vous dire que nos enfants meurent d’envie d’aller sur ce terrain. Je compte donc sur vous pour accepter ce projet», a-t-il adressé à ses collègues.

Il n’empêche que ce souci sonore, mais aussi la crainte de dégâts que pourraient causer les ballons, la commission technique l’a aussi relevé, encourageant la Municipalité à contacter les différents propriétaires du quartier pour trouver une solution en commun accord. Elle conclut néanmoins à l’acceptation du projet. Comme la Commission des finances qui estime que si la dépense est importante, elle impactera positivement la qualité de vie. Message reçu 5 sur 5 ou plutôt 48 sur 48 par les conseillers au final unanimes.