Passer au contenu principal

CoronavirusLes étudiants demandent de l’aide au gouvernement

La pandémie a eu un impact considérable sur la situation financière des étudiants. Des associations réclament, dans une lettre adressée au Conseil fédéral, des mesures pour éviter que les étudiants n’abandonnent leurs études .

Les signataires réclament  un fonds d’aide d’urgence national pour les étudiants, avec une allocation de 5000 francs par personne touchée sous forme de bourse selon des «critères clairs et simples». (Archive )
Les signataires réclament un fonds d’aide d’urgence national pour les étudiants, avec une allocation de 5000 francs par personne touchée sous forme de bourse selon des «critères clairs et simples». (Archive )
Keystone/Laurent Gillieron

Dans une lettre ouverte au Conseil fédéral, les associations d’étudiants et d’autres organisations demandent des mesures pour éviter que les étudiants n’abandonnent leurs études en raison des conséquences financières de la pandémie. Un fonds d’aide d’urgence national pour les étudiants permettrait de les soulager.

La pandémie a eu un impact considérable sur la situation financière des étudiants, selon une déclaration publiée jeudi par les organisations signataires, dont l’Union des étudiants de Suisse (UNES).

Depuis le début de la pandémie, diverses universités et fondations ont accordé des prêts d’urgence sans intérêt et, dans certains cas, des aides financières d’urgence à fonds perdus. Toutefois, ces offres ne sont pas suffisantes et varient fortement d’un endroit à l’autre. Il manque une offre coordonnée à l’échelle nationale.

Les signataires réclament du Conseil fédéral un fonds d’aide d’urgence national pour les étudiants, avec une allocation de 5000 francs par personne touchée sous forme de bourse selon des «critères clairs et simples».

Fonds d’EDUCA SWISS

La Fondation suisse pour l’encouragement de la formation EDUCA SWISS a déjà constitué un fonds avec des dons de diverses fondations pour un montant total de 600’000 francs. Environ 350’000 ont été accordés jusqu'ici, selon la fondation, qui répondait à une demande de Keystone-SDA. Cent étudiants environ ont été soutenus avec l'argent accordé après le premier et le deuxième confinement.

Pour les signataires de la lettre, les prêts d’études dépassant les besoins de base doivent être accordés par le secteur privé ou des particuliers. L’organisation de l’attribution doit être assurée par le gouvernement fédéral, les services des bourses ou une organisation à but non lucratif.

Outre l’UNES et EDUCA SWISS, les signataires comprennent l’association faîtière nationale des diplômés de tous les départements des hautes écoles spécialisées.

ATS

2 commentaires
    Patrizio B.

    Hahaha ! On aura tout lu, avec ce virus. Le prochaine demande d aide d urgence, ça sera pour nos amis les bêtes !?