Passer au contenu principal

Gastronomie et Girl PowerLes femmes cheffes gagnent (enfin) leur place au soleil

De plus en plus nombreuses à la tête des grands restaurants, elles ont dû s’imposer dans un monde trop longtemps réservé aux hommes. Parcours de battantes et récits de grandes cheffes féminines.

Elles ont eu du cran, du caractère aussi, pour se faire entendre et respecter, se faisant connaître au prix de beaucoup d’efforts et de sacrifices. Chez nous, Irma Dütsch, première femme suisse étoilée, a ouvert la voie.
Elles ont eu du cran, du caractère aussi, pour se faire entendre et respecter, se faisant connaître au prix de beaucoup d’efforts et de sacrifices. Chez nous, Irma Dütsch, première femme suisse étoilée, a ouvert la voie.
Keystone

Cet article a été rédigé par les journalistes de «Femina». Retrouvez plus d’articles sur Femina.ch

«Ma cuisine n’est pas un défilé de mode. Je veux bien vous prendre, mais vous allez vous couper les cheveux!» Werner Hertzig, chef à Rheinfelden (AG) et maître d’apprentissage d’Irma Dûtsch ne le lui dira pas deux fois et le regrettera peut-être par la suite. Le lendemain, celle qui deviendra la première femme suisse étoilée se présentait dans ses cuisines le crâne quasi rasé. Terminé les longs cheveux blonds tombant jusqu’à la taille. «Ça m’a fait mal au cœur, dira la grande dame du Fletschhorn, à Saas-Fee (VS) qu’elle a tenu pendant trente ans. Pour qu’on ne me le demande plus, je ne les ai jamais laissé repousser.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.