Passer au contenu principal

Stratégie vaudoise anti-Covid«Les gens sont rassurés que ce soit leur médecin qui les vaccine»

On ignore si le pool des praticiens qui reçoivent des doses va s’étoffer. Des généralistes insistent sur la «forte demande» de patients qui rechignent à se rendre dans un centre.

La Dre Séverine Oppliger, généraliste à Épalinges, fait partie du groupe pilote de médecins installés qui a commencé à vacciner fin janvier déjà.
La Dre Séverine Oppliger, généraliste à Épalinges, fait partie du groupe pilote de médecins installés qui a commencé à vacciner fin janvier déjà.
Odile Meylan

Les médecins installés trépignaient, impatients de participer à la campagne de vaccination. Début mars, après une phase pilote, le Canton a commencé à livrer un stock limité de doses à un pool de 250 généralistes et spécialistes, lesquels ont contacté leur patientèle la plus vulnérable pour proposer les injections.

Avec les livraisons attendues et l’augmentation du rythme de vaccination, davantage de médecins vaudois pourront-ils vacciner? Rien n’est sûr à ce stade.

«Nous attendons les résultats de la consultation interne pour connaître les attentes et le nombre de cabinets intéressés à poursuivre.»

Le Département vaudois de la santé

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.