Passer au contenu principal

Nuits lausannoisesLes habitants de Riponne-Tunnel ne dorment plus la nuit

Depuis la réouverture des bistros du quartier, les nuisances sonores ont décuplé. Et la rue est devenue un pissoir géant. Une pétition est lancée.

Les habitants du quartier, qui comprend notamment la terrasse de la Grenette, se plaignent du bruit nocturne et des odeurs d’urine. Les pétitionnaires aimeraient fermer la galerie piétonne menant à la rue des Deux-Marchés de 22h à 6h.
Les habitants du quartier, qui comprend notamment la terrasse de la Grenette, se plaignent du bruit nocturne et des odeurs d’urine. Les pétitionnaires aimeraient fermer la galerie piétonne menant à la rue des Deux-Marchés de 22h à 6h.
VANESSA CARDOSO

À entendre les habitants de l’îlot Riponne-Tunnel, la rue des Deux-Marchés s’est transformée en Bourbon Street – la célèbre rue de beuveries de La Nouvelle-Orléans – depuis le déconfinement et la réouverture des établissements publics. Jusque tard dans la nuit, ils sont tenus éveillés ou réveillés par des nuisances sonores décuplées. Le matin, l’odeur d’urine exacerbée par la chaleur retourne l’estomac. Une pétition, qui a récolté 66 signatures en deux jours, a été envoyée à la Ville le 6 juillet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.