Passer au contenu principal

Mesures anti-Covid et vaccination«Les idées aussi font des chaînes de contamination»

Deux spécialistes décryptent le mouvement coronasceptique romand.

Un manifestant coronasceptique samedi dans les rues de Genève.
Un manifestant coronasceptique samedi dans les rues de Genève.
@Cathy Macherel

Laurent Cordonier, docteur en sciences sociales et chercheur à la Fondation Descartes, et Sebastian Dieguez, chercheur en neurosciences à l’Université de Fribourg, sont tout deux spécialistes des théories du complot. Ils analysent pour nous les ressorts du succès des thèses coronasceptiques. Interview croisée.

Comment expliquer le succès du film «Hold-Up», qui sert désormais de référentiel au mouvement anti-Covid?

Sebastian Dieguez (S.D.): Ce pseudo-documentaire a une fonction de mobilisation. On peut se rallier autour de «Hold-Up» sans vraiment que le contenu importe réellement. On y trouve tout et n’importe quoi, de la remise en cause de la létalité du coronavirus à la 5G, un melting-pot qui est l’essence même du complotisme mais qui est fédérateur. Accorder du crédit à ce film, même si on ne l’a pas vu, c’est aussi se donner une posture, c’est signaler le rejet d’autre chose, s’inscrire dans une tentative de reprise en main face à ce qui nous arrive actuellement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.