Passer au contenu principal

Série «Ensemble en Scène»Les instantanés salvateurs de Christian Favre

Privé temporairement de son opéra «Davel», le compositeur vaudois rebondit en musique de chambre grâce à Cédric Pescia.

Christian Favre, pianiste et compositeur, chez lui à Billens.
Christian Favre, pianiste et compositeur, chez lui à Billens.
Thierry Porchet

Christian Favre a retrouvé son énergie et son entrain. L’annulation de la création de son opéra «Davel» à l’Opéra de Lausanne en mai aurait pu, comme son héros, décapiter le compositeur vaudois. Il y travaillait avec acharnement depuis trois ans! Par chance, d’autres projets étaient déjà sur les rails, dont une commande de son ancien élève de piano, Cédric Pescia. Malgré bien des vicissitudes, c’est un bel hommage qui lui sera rendu ce 29 août grâce à l’équipe d’«Ensemble en Scène».

«C’est une musique exigeante, polyphonique et très généreuse!»

Cédric Pescia, à propos de la musique de Christian Favre

Après un concert dédié aux trios de Brahms le 28, la soirée suivante sera consacrée aux œuvres de musique de chambre de Christian Favre. On y entendra des pièces déjà anciennes, comme son «Quatuor-Fantaisie» ou la «Chaconne pour violoncelle et piano», des œuvres plus récentes comme les «5 Haïkus» pour trio. Et, surtout, une série de «12 instantanés» pour piano, offerts à Cédric Pescia. «J’ai reçu le dernier il y a dix jours, jubile le pianiste. C’est une musique exigeante, polyphonique et très généreuse!»

Lausanne, salle Paderewski
Ve 28 août (20h)
Brahms
Sa 29 août (20h)
Favre
Rés.:
monbillet.chwww.ensemble-enscene.ch