Passer au contenu principal

GC-LS vendredi soirLes Lausannois ont trois problèmes

Le leader de Challenge League devra trouver des solutions sur le terrain de Grasshopper.

L'entraineur du FC Lausanne-Sport Giorgio Contini le samedi 14 septembre 2019 au stade olympique de la Pontaise
L'entraineur du FC Lausanne-Sport Giorgio Contini le samedi 14 septembre 2019 au stade olympique de la Pontaise
KEYSTONE

Lausanne a 13 points d’avance sur ses deux poursuivants pour la montée en Super League, ce qui constitue un joli matelas, mais pas celui sur lequel on peut s’étendre trop longtemps non plus, alors qu’il reste 33 points en jeu. Avant le match de ce vendredi soir, le LS a trois problèmes principaux: le premier, c’est Grasshopper, le club qu’il affronte et qui est aussi l’un de ses deux challengers à la promotion. Le deuxième, c’est le manque de solutions dans le couloir gauche, à la suite des suspensions de Nicolas Gétaz et Per-Egil Flo. «Peut-être qu’Andi Zeqiri devra jouer latéral gauche», s’est marré le coach Giorgio Contini cette semaine, avant d’envisager des solutions plus crédibles. «Peut-être qu’un joueur qui évolue d’habitude au milieu devra aider en défense. Cela ne m’inquiète pas, parce que j’ai des solutions alternatives. J’ai déjà quelques idées en tête.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.