Passer au contenu principal

Portrait de Jean-Claude FavreLes maths ont fait de sa vie une équation facile à résoudre

Le président de la Fédération suisse des jeux mathématiques aime jouer et gagner, mais aussi passer du temps avec ses enfants et se balader seul dans la nature.

Le président de la Fédération suisse des jeux mathématiques, Jean-Claude Favre, a mis à profit sa passion des maths tout au long de sa carrière.
Le président de la Fédération suisse des jeux mathématiques, Jean-Claude Favre, a mis à profit sa passion des maths tout au long de sa carrière.
Florian Cella/24Heures

Si pour une part importante de la population les mathématiques = cauchemars, pour Jean-Claude Favre elles n’apportent que du plaisir. «Mais oui! C’est une matière très agréable, assure le président de la Fédération suisse des jeux mathématiques. Leur grand avantage sur le droit ou la médecine, c’est qu’il n’y a pas besoin d’apprendre par cœur. Ce n’est que des questions de logique et de raisonnement!»

Cet ingénieur dans la discipline concédera toutefois volontiers qu’en la matière, dame Nature l’a quand même un peu aidé. «Jean-Claude bénéficie d’une capacité d’acquisition de connaissances assez incroyable, témoigne son ancien collègue des bancs de l’EPFL Michel Vuilleumier, resté son ami. Je me souviens que, quand nous bossions tous intensément sur la fin de nos travaux de Master, lui effectuait des remplacements et travaillait à côté. On ne le voyait jamais, mais ça ne l’a pas empêché de réussir. Heureusement, j’ai eu une meilleure note que lui. Mais ça a été la seule fois!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.