Passer au contenu principal

Second tour au Mont-sur-LausanneLes Montains renversent la vapeur et créent la surprise

En danger au premier tour, le municipal Philippe Somsky réalise le meilleur score au second. Le sortant Christian Menétrey est évincé de l’Exécutif.

La campagne du Mont citoyen a payé, entre les deux tours, pour la défense d’une certaine diversité au sein de la Municipalité.
La campagne du Mont citoyen a payé, entre les deux tours, pour la défense d’une certaine diversité au sein de la Municipalité.
Florian Cella

Le débat sur la perspective d’une Municipalité occupée par une seule force politique a marqué Le Mont-sur-Lausanne. Au second tour, le corps électoral montain a montré sa volonté de diversité en votant massivement pour le candidat sortant du Mont citoyen, Philippe Somsky (61,74% des voix). Le tout avec un taux de participation très proche du premier tour.

Au soir du 7 mars, son siège semblait menacé. Après une dure campagne, la tendance s’est clairement inversée lors de ce scrutin. «C’est un camouflet à la stratégie de l’Alliance montaine, qui voulait occuper tous les sièges», réagit Philippe Somsky, qui ne cache pas sa satisfaction. Elle est justifiée par le résultat global de ces élections, qui voient sa formation progresser sur les deux plans: sept sièges de gagnés au Conseil communal et une représentation en hausse à la Municipalité, puisqu’elle ne comptera plus que cinq sièges lors de la législature à venir.

Municipal évincé

La surprise est arrivée, dimanche, du côté de l’Alliance montaine. Alors qu’il pointait en seconde place au premier tour, le municipal sortant Christian Menétrey n’est pas réélu, pour une vingtaine de voix seulement. La surprise est de taille mais, selon plusieurs commentaires d’élus, son implication dans un projet immobilier au Mont lui aura coûté plusieurs voix. Coprésident de la formation et élu ce week-end, Olivier Descloux souligne que les listes de l’Alliance ont été passablement modifiées, en y ajoutant le nom de Philippe Somsky. «C’est le signe que nos électeurs n’ont jamais voulu que l’on occupe tous les sièges», constate-t-il.

À l’issue de ce second tour, la Municipalité du Mont-sur-Lausanne sera ainsi composée de Laurence Muller Achtari (Alliance montaine, élue au premier tour), Philippe Somsky (Mont citoyen), ainsi que des trois autres candidats de l’Alliance: Olivier Descloux (44,9%), Nadège Longchamp (43,17%) et Philippe Vaucher (42,16%). La commune comptera ainsi deux femmes au sein de son Exécutif, sans doute pour la première fois.

1 commentaire
    Julien Cavois

    L'éviction de M. Ménétrey de la municipalité traduit le raz-de-bol des citoyens du Mont quant à ce "copinage" qui existait entre certains membres de l'exécutif et les précédents syndics, MM. Sueur et Grosclaude dans la gestion de la commune, en particulier le plan d'aménagement. Le projet immobilier dont on parle est un véritable scandale, car il s'inscrit à proximité d'un lieu protégé qui est le vallon du Flon, une des dernières réserves naturelle de la ville de Lausanne.